Home / France / Duporc-Moretti ordonne de violer le jugement de la Cour Européenne, exige que le boycott des produits coloniaux israéliens soit punis par un « stage Shoah »

Duporc-Moretti ordonne de violer le jugement de la Cour Européenne, exige que le boycott des produits coloniaux israéliens soit punis par un « stage Shoah »

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 Février 2021

On en apprend tous les jours un peu plus sur la main mise féroce des juifs sur l’appareil d’état français.

Duporc-Moretti veut se montrer tout particulièrement servile vis-à-vis du peuple élu.

Mediapart :

Par une circulaire, le Ministre de la Justice a demandé aux procureurs et présidents de tribunaux de condamner les appels au boycott de produits israéliens, pour cause de « discrimination à l’égard d’une nation ». 

Monsieur le Ministre de la Justice,

Vous avez récemment diffusé une circulaire (« dépêche ») à l’attention de tous les procureurs et des présidents de tribunaux, dans laquelle il leur est demandé de condamner les appels au boycott des produits israéliens qui correspondraient à une « provocation à la discrimination à l’égard d’une nation », et cela en dépit de l’arrêt du 11 juin 2020 de la Cour Européenne des Droits de l’homme (CEDH).

Cet arrêt a pourtant clairement légitimé l’appel au boycott d’un État et de ses produits pour des raisons politiques, et a détaillé les raisons de sa légalité, au visa de l’article 10 de la CEDH, en tant que modalité d’expression protestataire, interdisant une restriction de la liberté d’expression dans ce cas. Il a même condamné l’État français à verser plus de 100 000 euros de dommages et intérêts à des militants de Mulhouse qui avaient été sanctionnés en raison de leur appel au boycott d’un régime d’apartheid et des produits qu’il exporte.

Les quelques précautions de rédaction contenues dans votre circulaire (où vous conseillez notamment aux magistrats de « mieux motiver » leurs condamnations) cachent mal le fait que vous revenez à la charge en tentant d’assimiler le boycott d’Israël à de l’antisémitisme, comme le réclament des groupes de pression pro-israéliens.

Et vous en apportez la preuve en recommandant aux magistrats, dans le paragraphe sur les pénalités, d’obliger les boycotteurs (« sauf comportement réitéré ») à effectuer un « stage Shoah » !

Dès que la suprématie de la race juive est en jeu, il n’existe plus de droit international ni de traités. Pas même d’Union Européenne.

Vous pouvez voir le gouvernement républicain appeler tous les tribunaux de France à violer ouvertement les arrêts les plus définitifs pour assurer à la colonie juive de Palestine une immunité politique totale. Sans parler de l’encouragement à la traque du moindre individu qui a formulé quelques réserves sur l’agressive politique d’expansion raciale juive au Proche-Orient.

En revanche, qu’un Français de souche exprime une relative insatisfaction sur internet face au déferlement de millions de musulmans chez lui et le CRIF ordonne la mise en place de juridiction d’exception pour le faire comparaître immédiatement pour qu’il apprenne à aimer les arabes que leurs congénères grillent au phosphore blanc.

C’est la moralité juive.

Mais comme certains goyim pourraient faire la grimace malgré tout, quoi de mieux que d’utiliser le mythe de l’holocauste pour légitimer les mesures de terreur du sanhédrin.

Et si vous voulez des frontières en France en prétextant qu’Israël a aussi des frontières, vous serez passible d’un nouveau Tribunal Nuremberg sur ordre des juifs.

Les juifs.

Qui peut être encore assez idiot pour ne pas comprendre ?

Commentez l’article sur EELB.su