Home / Décryptage / La justice poursuit Génération Identitaire pour « crime contre l’humanité » et « génocide » après la ballade en 4×4 dans les Pyrénées

La justice poursuit Génération Identitaire pour « crime contre l’humanité » et « génocide » après la ballade en 4×4 dans les Pyrénées

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 Février 2021

Ces Nazis en 4×4 doivent être jugés à Nuremberg et vite.

Le Figaro :

Un office spécialisé de la gendarmerie a été saisi dans le cadre de l’enquête préliminaire pour «provocation publique à la haine raciale» ouverte après une opération anti-migrants dans les Pyrénées du groupe Génération identitaire, a déclaré lundi 15 février le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) à l’AFP.

«J’ai saisi la division de lutte contre les crimes de haine de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH) qui travaillera en co-saisine avec la brigade de recherche de gendarmerie de Saint-Gaudens», a ajouté Christophe Amunzateguy. La saisine de cet office spécialisé permettra de procéder à des auditions sur l’ensemble du territoire et de réaliser des «analyses plus poussées», selon le magistrat.

Je vous présente ce magistrat qui veut son Nuremberg au prétexte d’une randonnée en 4×4 dans les Pyrénées.

Ce que ce magistrat a l’air de dire, c’est que Génération Identitaire a commis une nouvelle Shoah en utilisant le gaz d’échappement de ses SUV pour accélérer le réchauffement climatique et tuer de cette façon les migrants clandestins des droits de l’homme qui entrent illégalement en France par les Pyrénées.

Des vidéos avaient été diffusées, notamment sur le site YouTube, avec des personnes ayant participé à cette manifestation «en faisant des commentaires qui, à mon sens, entraient dans les qualifications pouvant être retenues notamment provocation à la haine, notamment en ligne», a insisté le procureur.

Mi-janvier, une trentaine de militants du groupe d’extrême droite s’étaient déployés entre Luchon (Haute-Garonne) et la frontière espagnole. Avec des voitures sérigraphiées «Défend Europe», ils s’étaient installés au Col du Portillon, certains étaient partis en randonnée en utilisant un drone pour surveiller la frontière. Ces militants affirmaient ainsi vouloir lutter contre le «risque terroriste et migratoire dans les Pyrénées».

«J’ai des faits, je souhaite les traiter», a expliqué le procureur. Ces militants «peuvent tenir des propos qui ne relèvent pas des faits, il y a la liberté d’expression. Mais il y a ce qu’on peut dire et ce qu’on ne peut pas. Ce qui relève du pénal et ce qui relève de la liberté d’expression», a-t-il insisté. «Je ne dis pas que j’aurais nécessairement une poursuite au bout, je dis que je fais une enquête et au bout de cette enquête j’établirai ou pas une infraction pénale», a-t-il conclu.

C’est un rappel nécessaire adressé aux goyim. Il ne faudrait pas qu’ils en viennent à croire qu’ils puissent exprimer des opinions interdites par le gouvernement, lequel exprime la volonté suprême des juifs.

Parmi ces opinions interdites par le pouvoir juif, le fait de dire qu’il y a des frontières en France. Ce qui constitue donc un crime contre l’humanité puisque depuis le procès de Nuremberg, l’humanité blanche a été interdite d’exister et de vivre librement et souverainement, où que ce soit.

Ce procès n’était d’ailleurs pas encore terminé qu’au même moment la race juive obtenait le privilège de réduire les arabes en esclavage pour disposer d’un état raciste souverain.

Il y a une cohérence.

Nous vivons sous une féroce dictature sémitique dont le seul et unique but est de génocider la race blanche pour établir sa tyrannie sur les décombres de l’Occident et du monde.

C’est le projet religieux des juifs.

Dans l’affaire de la dissolution de Génération Identitaire, les musulmans ne jouent aucun rôle. Nous avons seulement quelques algériens qui se contentent de narguer sur Twitter.

Mais narguer sur Twitter ce n’est pas gouverner. La justice n’est pas aux ordres des algériens.

Le véritable chef d’orchestre est le juif.

Pour comprendre pourquoi l’antifascisme d’état culmine – et agonise – dans le grotesque avec cette affaire, vous devez lire « Nuremberg ou la Terre Promise » de Bardèche. Tout y est.

Vous devez également visionner la vidéo de Vincent Reynouard sur le mythe de l’holocauste, la religion d’état des démocraties cosmopolites.

Vous pouvez faire semblant de ne pas comprendre le rôle des juifs. Ce n’est pas pour cela que les juifs ne continueront pas d’être le cœur et l’âme de la guerre raciale contre les peuples blancs.

Commentez l’article sur EELB.su