Home / Les dernières actualités / Les organisations juives veulent obtenir la fermeture de Bitchute.com pour son refus de censurer les utilisateurs

Les organisations juives veulent obtenir la fermeture de Bitchute.com pour son refus de censurer les utilisateurs

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 novembre 2020

YouTube, propriété de (((Google))), étant maintenant sur l’étroite surveillance des juifs, ces vampires assoiffés de sang entendent anéantir toute plateforme alternative qui tolère quelque contenu que ce soit qui ne soit pas d’abord validé par eux.

C’est la nouvelle priorité de ces juifs.

Bitchute, une plateforme de partage de vidéos, est désormais leur cible.

Jewish News Syndicate :

Google Play a interdit cette semaine l’application tierce BitChute, présentée comme une alternative à YouTube en matière de « liberté d’expression », qui est devenue un refuge pour les néo-nazis, en hébergeant des vidéos racistes, violentes et antisémites qui sont ensuite publiées sur les médias sociaux.

Google a suspendu l’application, déclarant qu’elle est en violation de sa politique de spam d’affiliation, bien que BitChute nie cette affirmation, en tweetant une photo de la notification de Google.

La plateforme vidéo basée au Royaume-Uni a été mise en place en janvier 2017 par l’entrepreneur Ray Vahey et Richard Anthony Jones. Elle est devenue une plateforme utilisée par des groupes de droite, le Community Security Trust (CST), basé au Royaume-Uni, la considérant comme l’un des quatre points de vente les plus dangereux de contenus antisémites extrêmes sur Internet.

Selon des avocats et des militants pro-israéliens, dans le contexte de la montée de l’antisémitisme, l’accès du public à cette plateforme et la promotion active de l’antisémitisme sur le site sont très inquiétants. Récemment, les sociétés de médias sociaux ont subi des pressions pour nettoyer leurs plateformes de discours haineux et adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA, mais cela a conduit les antisémites et les tenants de la suprématie blanche à chercher d’autres endroits pour partager leur contenu.

Cette fameuse « définition » de l’antisémitisme inventée par un carré de juifs obscurs est devenu le serment d’allégeance officiel à la suprématie juive dans le monde.

Tous les gouvernements occidentaux sont l’objet de menaces de la part de ces juifs s’ils refusent de la signer.

Nous en avons fait une analyse détaillée ici. Lisez-la, vous pourrez prendre la mesure du culot et de l’absence totale de scrupules de cette race d’escrocs.

La liste de leurs exigences est sans équivalent. Aucun autre peuple n’en a une comparable. Pas même les musulmans qui sont pourtant extrêmement voraces.

Ces juifs prétendent pouvoir faire absolument ce qu’ils veulent dans tous les pays du monde et exigent de tous les gouvernements la répression de la moindre opposition à cette mise sous tutelle de la planète par la race juive. Il faut le lire pour le croire.

Parmi ces exigences, l’interdiction faite aux goyim du monde entier de parler des juifs autrement que pour flatter leur domination, peu importe le sujet. C’est ce qui a finalement placé Bitchute dans le viseur de la machine de guerre juive internationale.

Malgré les directives de la communauté du site qui disent que l' »incitation à la violence » et l' »utilisation malveillante de la plate-forme » ne seront pas tolérées, sur le site se trouvent des contenus pro-ISIS, des appels au meurtre de Juifs, à la négation de l’Holocauste, des caractérisations antisémites classiques d’Israël et des Israéliens, et des comparaisons entre une politique israélienne contemporaine et celle des nazis – chacun avec des dizaines de milliers de vues.

Les vidéos publiées sur Bitchute.com sont accessibles à tous et comprennent des vidéos telles qu’une parodie de la chanson thème de l’émission télévisée « Friends » intitulée « We must gas the Jews », avec des photos de camps de concentration et des paroles, notamment : « Il semble que ces kikis aient pris tout mon fric, vous savez ce que nous devons faire, il est temps pour eux de partir. … Nous devons gazer les Juifs jusqu’à ce que les fours soient pleins. … Ils vont briller comme du charbon … parce que ce sont de mauvais Hébreux … il faut faire cuire chaque kike jusqu’à ce qu’il soit bien croustillant. … Je veux commencer chaque jour avec des Hébreux blottis dans une fosse et quand ils seront battus et dépouillés, nous devrons gazer chaque Juif. »

C’est évidemment une chanson parodique.

Les chambres à gaz n’ont jamais existé, c’est tout l’objet de cette chanson.

D’ailleurs, les accusations des juifs n’ont aucun sens. Ils ne peuvent pas reprocher à des gens de dire que les chambres à gaz d’Adolf Hitler sont une invention et de l’autre décréter que ce sont des gens vraiment méchants parce qu’ils rigolent du fait que six trilliards de juifs auraient été gazés. C’est incohérent.

Et puis de toute façon, les gens font les blagues qu’ils veulent. Le seul fait qu’une poignée de juifs prétend dicter ce dont ont le droit de parler ou de rire des milliards de personnes est en soi suffisant pour les traîner devant un tribunal international pour terrorisme.

Ces juifs sont si haïssables qu’ils n’ont que la censure et la prison pour forcer les goyim à dire du bien d’eux. Ce n’est pas comme ça que les choses marchent. Les gens disent de bien d’une personne quand cette personne est quelqu’un de bien. Pas parce qu’untel estime que tout le monde doit le trouver bien.

Cette névrose hébraïque déguisée en arguties juridiques est obscène. Aucun peuple ne doit céder aux exigences délirantes de cette race.

BitChute héberge également des vidéos niant l’Holocauste, dont une intitulée « Nous devons vraiment gazer les kikis cette fois », qui dit (sur des photos d’Auschwitz), « N’en avez-vous pas tous marre de blâmer les nazis … Ne comprenez-vous pas que l’histoire est déformée par les Juifs … vous devriez tous savoir que nous n’avons pas gazé de Juifs … les seuls vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale étaient des Juifs. »

C’est purement factuel : les juifs ont gagné la Seconde Guerre Mondiale.

Caroline Turner, directrice de UK Lawyers for Israel, a soutenu que l’antisémitisme en ligne encourage et incite à la haine du peuple juif, et même à la violence contre les Juifs. « Il déforme la vérité, contient des mensonges flagrants et promeut des théories de conspiration suggérant que les Juifs sont la cause de divers maux dans le monde », a-t-elle déclaré à JNS.

Les juifs ne font jamais rien de mal.

Seuls les goyim peuvent faire du mal.

« Il n’y a pas de loi spécifique contre l’antisémitisme au Royaume-Uni, bien qu’il existe des lois plus générales sur l’envoi de messages grossièrement offensants et menaçants, et sur l’incitation à la haine raciale. Si la personne qui a téléchargé le matériel offensant était basée en Angleterre ou au Pays de Galles, et traçable, il est alors possible de signaler son comportement à la police« , a-t-elle expliqué, ajoutant qu’il y a eu un précédent de personnes poursuivies pour avoir envoyé des messages antisémites sur les médias sociaux, bien qu’elles aient été peu nombreuses.

Turner a indiqué que la lutte contre le matériel antisémite en ligne est particulièrement difficile en raison de la prévalence « des difficultés à trouver qui est responsable du poste ». Un autre défi, a-t-elle ajouté, est de savoir « si le fournisseur de services et ceux qui publient le matériel se trouvent dans une juridiction où le droit à la liberté d’expression est considéré comme absolu ».

Les avocats britanniques pour Israël ont contacté les fournisseurs d’accès Internet de Bitchute, dont « Epik, Cloudflare, Taboola, AS53667 Frantech Solutions, Google Ads, Microsoft Azure, Choopa, Subscribestar et Regus, pour leur demander de mettre fin à leur relation avec BitChute. Jusqu’à présent, a déclaré M. Turner, seul Choopa a répondu qu' »ils avaient vérifié auprès du fournisseur de réseau de diffusion de contenu (CDN), Cloudflare, qui a indiqué que le fournisseur d’hébergement dorsal n’est pas Choopa, mais qu’il semble plutôt être AS53667 ».

« Il est vraiment choquant qu’il y ait autant de matériel antisémite en ligne et sur les médias sociaux, et vraiment qu’il y ait eu si peu de condamnations. L’histoire a montré qu’il s’agit d’une tendance dangereuse, et qu’il faut vraiment y mettre un terme. Si des délits sont commis, nous demandons à la police de les poursuivre, et nous espérons que cela dissuadera d’autres personnes d’adopter ce comportement », a-t-elle déclaré.

Gideon Falter, directeur général de l’ONG britannique Campaign Against Antisemitism (CAA), a expliqué que « ces dernières années, nous avons constaté une croissance exponentielle des abus antisémites sur les plateformes des médias sociaux, y compris la moquerie et la négation de l’Holocauste, l’incitation à l’antisémitisme et les tropes antisémites sans fin de l’extrême droite et de l’extrême gauche ».

Il a critiqué « l’échec répété des entreprises de réseaux sociaux à prendre des mesures contre le racisme sur leurs plateformes », en déclarant : « nous continuons à organiser des réunions avec les responsables des médias sociaux et à soutenir leurs efforts pour lutter contre le racisme en ligne, mais trop souvent nous nous trouvons également dans l’obligation de dénoncer leur inaction ».

La CAA s’est jointe à d’autres pour demander aux sociétés de médias sociaux d’adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA, en lançant une campagne pour inciter le gouvernement britannique à présenter son projet de loi sur les préjudices en ligne pour lutter contre l’antisémitisme sur Internet.

« La popularité des tropes antisémites et des théories du complot sont un signal d’alarme », a déclaré M. Falter. « Les sociétés de médias sociaux ont la responsabilité de réprimer ce racisme gratuit et dangereux sur leurs plateformes, et nous continuerons à faire pression sur elles pour qu’elles agissent ».

Il n’y a pas de liberté dans un pays où vivent des juifs. Ces parasites ne peuvent se maintenir dans un pays qu’en instaurant leur dictature raciale. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ils font de la vie des autochtones un véritable enfer.

Fort heureusement, les goyim voudront toujours parler librement. Pour en revenir aux plateformes d’hébergement vidéos, les alternatives sont désormais variées, ce qui n’était pas encore le cas il y a quelques années.

Il y a archive.org, lbry.com, neo-genesis.tv, bittube.tv et bien sûr bitchute.com.

Et aussi, depuis quelques temps, gab.com. GAB permet en effet d’uploader des vidéos. C’est ce que fait Vincent Reynouard pour diffuser son contenu. Dans l’idéal, si vous mettez du contenu en ligne, il est souhaitable de le faire sur plusieurs plateformes simultanément.

Ceci dit, avec ce que nous voyons aux USA autour de la fraude électorale à grande échelle et l’introduction prochaine du vote par correspondance en France grâce au Covid19 comme prétexte, nous entrons dans une phase où plus aucun espace d’expression libre ne peut être toléré par le système. Ce que le système pouvait tolérer en 2010, il ne peut plus l’admettre en 2020. La censure sur YouTube, Facebook ou Twitter entraîne fatalement un exode des utilisateurs. C’est inévitable.

La censure que nous voyons actuellement prendra une toute nouvelle dimension entre 2020 et 2030. La suite la plus probable est la création d’une censure de type chinois, mais contrôlée par les juifs. Ce qui implique une censure beaucoup plus invasive car les juifs, contrairement aux chinois, veulent détruire l’humanité à son épicentre. Les dirigeants chinois veulent uniquement que les gens ne parlent pas de l’argent qu’ils détournent. Ils ne cherchent pas à inonder la Chine de noirs ou de musulmans ni à forcer les gens à célébrer le sexe anal entre hommes.

Commentez l’article sur EELB.su